logo entreprise Welcomr

Contrôle d'accès

le blog
Contrôle d'accès

Dans un bâtiment, le contrôle d’accès est un système de gestion des autorisations d’accès à des lieux physiques. Le contrôle d’accès nécessite d’équiper des points d’accès qui, à chaque sollicitation par un utilisateur, interrogeront une base de données de droits d’accès pour autoriser ou non le passage. Un point d’accès peut être une porte, mais aussi un ascenseur, un casier, ou encore un portillon. Le contrôle d’accès donne lieu à un horodatage des entrées sur les zones équipées.

Contrôle d’accès physique et sûreté

Le contrôle d’accès logique (le droit d’accéder à un système, à un serveur ou à un logiciel) relève plutôt de la cybersécurité. Le contrôle d’accès physique est sous la responsabilité des équipes de sûreté d’un bâtiment, ou d’une entreprise lorsqu’il est centralisé et multisite comme pourrait l’être un système de contrôle d’accès en cloud. Le contrôle d’accès garantit une traçabilité des autorisations de passage en cas de sinistre. Il facilite l’accès des visiteurs de confiance (des visiteurs internes en provenance d’autres sites de l’entreprise par exemple) tout en imposant aux extérieurs de suivre une procédure d’autorisation d’entrée. Le contrôle d’accès est le système d’information des équipes de sûreté.

Contrôle d’accès et sécurité

Le contrôle d’accès a l’énorme avantage de permettre d’identifier quelles personnes sont présentes dans un bâtiment en cas d’urgence. Les urgences peuvent être de plusieurs natures : déclenchement du système de sécurité incendie, alerte terroriste, etc. Il s’agit alors pour les secours de pouvoir identifier quelles sont les personnes présentes dans l’ensemble immobilier à sécuriser. Indépendamment de ces incidents, l’existence même d’un contrôle d’accès permet tout simplement aux occupants d’un bâtiment de se sentir en sécurité, en ayant conscience que toutes les personnes présentes sont autorisées, et donc d’améliorer la qualité de l’environnement de travail de l’entreprise.

Les modes de contrôle d’accès : badges, smartphone, digicode, QR Code

Le contrôle d’accès est un système de gestion des droits d’accès permettant d’assurer la traçabilité et l’horodatage des autorisations de passages des points d’accès équipés. Si le contrôle d’accès est fréquemment associé aux badges, de nombreux modes d’accès, qui complémentent ou remplacent les badges, sont apparus. Ces modes d’accès peuvent être : le smartphone (au travers d’une application ou non) qui se perd ou se prête beaucoup moins facilement qu’un badge, le digicode qui doit être individualisé et dynamique, ou encore le QR Code, qui nécessite de poser des lecteurs adéquats.

Le contrôle d’accès est bien plus qu’une serrure de porte sécurisée

Une serrure classique, avec une clé, aussi sécurisée soit-elle sur la porte dont elle protège l’accès, ce n'est pas du contrôle d'accès. Notamment car il n'y a pas d'horodatage des accès individuels. Ni de gestion des permissions. Et aussi, parce-qu’une clé, un professionnel de l’intrusion la copie facilement.
Une serrure électronique, ce n’est pas non plus du contrôle d’accès : par serrure électronique, on entend simplement la faculté qu’aurait un moyen électronique (un badge, un smartphone, ou autre) à actionner l’embrayage du mécanisme d’ouverture, et ainsi permettre l’accès.
Le contrôle d’accès, c’est un système de sûreté global du patrimoine, humain, matériel et immatériel, d’un bâtiment ou de plusieurs ensembles immobiliers, qui associe pilotage des dispositifs électro-mécaniques de fermeture au travers d’une authentification individuelle à une gestion des autorisations d’accès.

Le contrôle d’accès comprend l’accueil et les accès au bâtiment des visiteurs extérieurs

Les visiteurs sont également concernés par le contrôle d’accès ! En effet, le périmètre du contrôle d’accès doit concerner tous les usagers d’un bâtiment, et non pas seulement les utilisateurs permanents du lieu. Les visiteurs comprennent à la fois les visiteurs internes à l’entreprise, c’est-à-dire les personnels en provenance d’autres sites, ponctuellement, et les visiteurs extérieurs, qu’ils soient des prestataires habilités (personnel d’entretien, de maintenance, consultants en régie), des chauffeurs-livreurs, ou encore des clients, candidats, prestataires ou fournisseurs venant en rendez-vous ou pour un événement dans le bâtiment.